Le nain est toujours apparu comme une erreur de la nature.
Et, tout naturellement, on le lui a fait payer. Les archives historiques font état des comportements parfois ignobles dont ils ont été les victimes.

Le fil rouge du spectacle s’enroule autour des documents qui relatent ces malversations.
Évidemment, certains d’entre eux ont choisi la voie de la bouffonnerie pour faire rire de leurs actions et non de leurs personnes. Ils sont un exemple de notre tendance naturelle au racisme face aux différences.

Pour illustrer leur saga à travers les siècles et les nations, nous avons sollicité des textes d’auteurs qui s’interrogent sur nos semblables qui ne le paraissent pas.

Le nain est dans l’impasse mais il passe !
Le rôle est tenu par une comédienne ajoutant ainsi une note androgyne au personnage.

Dans une mise en scène de Jean Mars, Stéfanie Mango joue en solo ce Nain qui passe.

Du 28 au 30 novembre 2014 à l'Oxymore de Cully.

 
 
http://www.stefaniemango.com/files/gimgs/th-24_weble-nain-passe-affiche_v2.jpg