Extrait

Scène 3, Jour 2, Soir

Gabrielle est assise près de la CB, songeuse. Marco fait quelques exercices physiques.

Marco
Il va se passer tellement de choses maintenant.

Gabrielle
Des gens vont mourir ?

Marco
Plein.

Gabrielle
Plein.

Marco
Ça va être le chaos, tu sais. Des épidémies, des conflits armés, plus de police, plus de lois, des cambriolages, des meurtres. Pendant que nous… (en souriant) Nous mangerons nos petits beurres… (il croque dans un biscuit).

Gabrielle
Et les morts ? Ils vont rester dehors comme ça ?

Marco
Ça dépend.

Gabrielle
Ça dépend de quoi ?

Marco
De combien ils seront. On ne pourra pas tous les enterrer.

Gabrielle
Je n’arrive pas à croire que le système soit fini.

Marco
Il était voué à s’autodétruire. L’homme est tellement égoïste. Atlas l’avait annoncé. Imagine combien de microcellules comme la nôtre sont en train de s’organiser sous terre, dans d’anciennes fermes, des squats abandonnés, on s’est séparés pour mieux se regrouper après. On se reconnaîtra et la prochaine ère sera atlasienne. On aura enfin les mêmes buts et les mêmes desseins. C’est pas beau, ça ! (un temps)

Gabrielle
J’espère que les renards les auront mangés…

Marco
Qui ?

Gabrielle
Les morts.

 
 
http://www.stefaniemango.com/files/gimgs/th-13_webteaparty.jpg