Le géant solitaire

Attention, regardez, impossible et pourtant
Il marche dans les rues, s'accroche aux toitures
Attention dit la maman en serrant fort l'enfant
Il écrase des vélos, des voitur's

Je suis un géant mais je n'y peux rien
Pardonnez-moi je ne veux pas vous fair' de mal
Arrêtez de crier, vous ne comprenez rien
Pardonnez-moi je voudrais acheter le journal

Attention, un caniche apeuré mord son pied
Il pose son talon, il écras' le toutou
Attention dit sa maîtresse en levant haut son nez
Ell' lui crie arrêtez vous êt's fou

Je suis un géant mais je veux le bien
Pardonnez-moi je ne veux pas vous fair' de mal
Arrêtez de courir, vous ne comprenez rien
Pardonnez-moi je voudrais acheter le journal

Je cherche une femme à marier
Ah ! Si je pouvais un jour trouver ma moitié
J'ai passé une annonce dans le journal
Ah ! Si je pouvais un jour vivre l'amour
J'attends la réponse, donnez-moi le journal
Ah ! Si je pouvais être heureux... pour toujours

Avoue coccinelle !

Elle approche c'est la belle du jardin, coup de trompett' !
Les fleurs admirent, sublime cape rouge
Dans le pré plus rien ne bouge
C'est l'heure de manger, coup de sonnett' ! (Ding ding!)

Elle monte sur son trône de verdure, coup de trompett' !
Six pattes courent, agile carapace
Sur les feuilles la faim menace
C'est l'heure de manger, coup de sonnett' ! (Ding ding!)

Elle exige son repas car elle a faim, coup de trompett' !
Les fleurs éclosent, debout pucerons !
Garde à vous sur vos balcons
C'est l'heure de manger, coup de sonnett' ! (Ding ding!)

Elle coupe d'un coup sec, puis ell' aspire, coup de trompett' !
Les fleurs en pleurent, demain c'est rebelote
Rien n'arrête l'affreux despote
C'est l'heure de la sieste, chut !

Des pucerons, cinquante par jour il t'en faut !
Coccinelle jolie, tu es une ogresse !
Bête à Bon Dieu, avoue, avoue-le il le faut !
Coccinelle jolie, tu es une ogresse !