Extrait

Il passe. Il s’écoule. Il s’en va à tire-d’aile. Approche. S’arrête. Fuit.
Il nous est imparti. Il nous en reste à vivre. Il dure.
C’est de l’argent. Il presse. S’envole. File. Il nous manque. Il estompe les souvenirs et la douleur. Il joue contre nous. Il n’a ni forme, ni substance.
Il est bon. Il est ancien.
Il fera son œuvre.

Sa marche. La plupart de lui. Le plus clair ou une partie de lui.

A quatre. A mi.
L’air de lui.
Avec lui.
A lui.
Hors de lui.
De libre.
De repos.
De crise. De paix. De guerre. Mort.

En moins de lui qu’il ne faut pour le dire. En un rien de lui.
Ca le fait passer.
Rien ne peut l’arrêter.

Vous y en avez mis !
Prenez en !
Il vous en faut !
Vous n’en avez pas !

Tout disparaît avec lui ?

Je m’en accorde.
Je l’arrête. J’en ai à moi. J’en consacre à quelque chose.
Je le défie. J’en demande. Je l’économise. Je le dépense. Je l’emploie utilement. Je l’escamote.
Je suis pressé par lui. Je suis abîmé, miné, pâli par lui.
Je suis en avance sur lui.
J’en gagne. Je le gaspille. Je le gère. J’en libère. J’en manque. Je le mesure.
Je l’organise. Je le partage avec mes amis.
J’en prends. Je le prévois. J’essaie de le rattraper. Je le remonte ?
Je m’en donne. Je m’en paie du bon.
Je le voue à quelque chose.
Je le trouve long.
Je le trompe.
Je le tue.

Je vis dans son air.
Je le marque.

Il est venu de nous quitter. Vous m’attendez ?

 
 
http://www.stefaniemango.com/files/gimgs/th-27_webATemps-moi-affiche.jpg